Thibaud roi de Navarre et comte de Champagne et de Brie pour Provins (commanderie du Temple)

<<</>>>

NuméroF05094

Genrecharte

Date (précise)23/04/1270

Authenticiténon suspecté

Languefrançais

Diocèse Sens



Auteur

Thibaud roi de Navarre et comte de Champagne et de Brie

Bénéficiaire

Provins (commanderie du Temple)

Regeste

Thibaud, roi de Navarre, comte de Champagne et de Brie, du consentement d’Amauri de la Roche, maître du Temple en France, porte de deux à neuf les maisons destinées au pesage des laines ; il s’engage en outre à n’imposer, en paiement de ses propres dettes, aucun provinois qui ne soit d’aisance moyenne, et réduit au tarif ancien les droits de mouture et de fournage.

Texte

Nous Thibault, par la grace de Dieu rois de Navarre, de Champaigne et de Brie quens palazins, faisons savoir à touz ceaux qui verront et orront ces presantes letres que nous, par la grant amour que nos avons à nostre vile de Prouvins où nos fumes né et receumes crestianté, et pour le loial et aperreillié servise que nous avons trouvé en cez de la vile de Prouvins et de la chastelerie, pour le remeide de nostre âme et de noz ancesseurs, pour le commun preu et le bien de ceaux qui en ladite vile et chastelerie demeurent et demourront dès ores en avant, leur otroions dou consantemant frere Amaury de la Roiche, maistre dou Temple de France, que li pois que nous avons establi pour peser les leinnes et les aignelins, qui étoit en po de leux à Prouvins, si comme cil de la vile disoient et avoient grant domaige en ce qu’il n’estoit en plus de leux à Prouvins, soit, aveiques les mesons dou Temple où il est de nostre otroi devant Sainte Croiz une meson qui est dou Temple et en une autre meson dou Temple qui est ou chastel de Prouvins, où en vent leinnes et aignelins ou jour dou mardi que marchiez est ou chastel de Prouvins, mis en autres leux et assis tant que antre ces leux où il est que en autres leux, cil devant diz pois soit en la vile de Prouvins en nuef leux, c’est à savoir : li sis ou Val de Prouvins et li troi ou Chastel ; dom li sept leu qui seront establi aveiques les deux devant diz leux dou Tample, seront assis par le majeur et les preudommes de la vile là où il verront qu’il sera mestier, ou Val et ou Chastel, sauf ce que l’en ne puisse remuer le pois des deux mesons dou Tample devant nommées. Et auront povoir li meires et li preudomme de la vile de Prouvins des eslire chascun an sept mesons à leur volanté, si il voient que cez ne fussent convenables en tout ou en partie, tant que entre ces mesons que il esliront et les mesons dou Temple dessusdites en i aura nuef ; mès il ne pourront eslire leu qui soit frans, et que nous et li Tample n’i puissiens et doiens prenre et avoir nostre tonlieu. Et en ces nuef leux devant diz, nous et li Temples metrons le pois et asserons tant qu’il souffira à tous ceaux qui i vourront peser. Et pourront aler tuit cil qui en la vile de Prouvins vauront heibergier lainnes et aignelins, peser en quelconque leu qu’il vourront de ces nuef leux par notre tonniu et celui dou Tample paiant. Ne ne pourra nus de la vile de Prouvins ne de ailleurs peser en autres mesons que en ces nuef, se n’est par nostre volanté et par celui dou Tample. Et se aucuns aloit peser ailleurs que en ces nuef mesons devant nommées, il seroit adrecié par nous et par le Tample à nostre volanté. Et voulons et otroions que cil de la vile de Prouvins et de la chastelerie qui ont franchises en aucuns jours en l’an et ont eues ça en arriers, qu’eles leur soient sauvées en toutes choses, si com eles suelent. Et ces choses devant dites avons nous otroiées à ceaux de la devant dite vile et de la chastelerie, et à touz ceaux qui amanront leinnes et aignelins vandre en la dite vile. Et après, nous feisons et otroions ceste grace à cez de la vile de Prouvins et de la chastelerie que jamès pour achoison de nostre deite, ne de la deite à nos hoirs ne de noz successeurs, l’en ne puisse gagier ceaux de Prouvins ne de la chastelerie, que l’en ne leist en chascun chief d’ostel un lit fourni et une paire de robe. Et fust ancores que li hons ou la fame qui n’aura que une seule peire de robe, oit mis jus desseur li sa cote ou son sercot ou son autre garnement pour ouvrer ou pour autre chose feire, ne voulons nous mie que l’en le puisse panre, puisque il n’en aura que une paire. Et pour ce que li boulangier doudit Prouvins et de la chastelerie se pleignoient que il ne povoient en leur meitier leurs pains gaaignier ne avoir leur soutenences, et les povres d’autre part estoient pleintif que li pains estoit petiz selonc le fuer dou blef, et disoient que cil domaiges et cele chierté venoient en partie pour la chierté de noz moulins et de noz fours, nous, pour le preu et pour la peis et pour le commun pourfit de la vile de Prouvins et de la chastelerie, et de touz ceaux qui i demeurent et demourront dès ores en avant, que desirrons tandrement, de tout nostre cuer, leur otroïons que à nos moulins et à noz fourz l’en ne preigne ne ne puisse panre jamès mouture ne fournaige, fors qui à la reson et à la mesure que l’en prenoit avant que li moulin et li four fussent nostre. Et que pour ce que cil desroiens articles est communs proufiz à touz, et que nous voulons que il soit bien gardez et maintenuz, nous voulons et establissons que dès ores en avant à touzjorzmez cil qui noz fours et noz moulins tanront, jurent seur sainz an panre à celuy ou à ceaux qui de par nous les bailleront, en la presance dou majeur de Provins, que il ne panront plus de mouture ne fournaige que il estoit acoustumé à panre avant ce que li moulin et li four fussent nostre. Et se il, après cest establissemant et après ce seirement, fesoient encontre, que il fussent eu en amande, et l’amande fust à ceaux à qui ele siaut estre de tel quas. Et pour ce que ceste ordenance dessusdite et toutes les choses, si com eles sont devisiées par dessus, soient fermes et estables, nous avons fait mettre nostre seel en ces presantes letres, qui furent données par nous à Chalon, en l’an de grace mil deux cenz sissante et dis, ou mois d’avril, le meicredi pruchien après les huitaves de Pasques.

Bibliographie

CARRIERE (Victor), Histoire et cartulaire des templiers de Provins, Paris, 1919, n°CLI

Responsable

Benoit Tock

Source de l'édition

Paris, Arch. Nat., S 5162B (cartulaire)

Comment citer cette notice

Acte n°205731 dans Chartae Galliae. Edition électronique: Institut de Recherche et d'Histoire des Textes, 2014. (Telma). [En ligne]http://www.cn-telma.fr/chartae-galliae/charte205731/. Date de mise à jour : 16/09/11. Première version : 10 juin 2010.